prix

Népal : fin du blocus ? A suivre...

8 févr. 2016 - Les dirigeants madhesis ont déclaré la fin du blocus aujourd'hui 8 février (pour rappel il avait commencé le 20 septembre dernier). La capitale népalaise va donc pouvoir être enfin réapprovisionnée. La pétition va rester ouverte encore quelques jours le temps de constater concrètement le retour à la normale, notamment à Kathmandu et sa vallée. Désormais si on veut aider ce pays le mieux c'est de le visiter ; les népalais attendent les touristes impatiemment. Merci encore d'avoir tenté de faire bouger les consciences.

Yves Lepavec

A lire aussi (en anglais) sur http://thehimalayantimes.com/nepal/udmf-formally-announces-end-of-blockade/

Signer une deuxième pétition

L'action débute aujourd'hui. Elle est lancée dans le même but que la précédente de change.org avec une différence notable qu'elle est adressée au premier ministre indien et au secrétaire général de l'O.N.U. Merci de prendre une minute pour aider le Népal à se sortir de cet imbroglio auquel les "grands" de la planète tournent le dos.

Avaaz

Signer une pétition

Information importante : une pétition est en train de prendre de l'ampleur pour "sensibiliser" nos "décideurs" français ou d'autre origine à s'intéresser un tant soit peu au(x) malheur(s) qu'impose l'Inde au Népal en cautionnant le blocus de la frontière indo-népalaise à Birgunj. Organisé par les madeshis, ces népalais d'origine indienne qui peuplent le Teraï, suite à l'adoption de la Constitution en septembre 2015 et "ne leur donne pas une place assez grande"... ce blocus est en train de compliqué l'opération de reconstruction des zones touchées et pas seulement ça ! Le Népal, déjà durement touché par les tremblements de terre du printemps dernier dépend dans son immense majorité du commerce avec l'Inde. Tout passe par là : essence, gaz, denrées alimentaires, médicaments, etc. Alors comme c'est très bien expliqué dans la lettre à l'ambassadeur de France au Népal je ne vais pas m'étendre plus longtemps mais vous demande de bien vouloir signer cette pétition sur

Changeorg vignette

Ils ont plus encore besoin de vous...

Je vous ai tenu au courant des différents malheurs post-séismes qui atteignent les népalais dans leur quotidien. L'argent international est bloqué, les frontières entre l'Inde et le Népal sont bloquées (merci Modi, ce grand humanitaire...) empêchant tout ravitaillement alimentaire et matériaux de BTP. L'essence et le gaz manquent alors que c'est la saison la plus froide. Et le gouvernement poursuit sa non assistance à peuple en danger. Honteux !

Dans la continuité de l'article de Paris Match que j'avais mis en ligne il y a quelques jours, voici deux autres témoignages que je vous invite à lire, le premier en français emprunté au journal La Croix, l'autre en anglais (mais n'hésitez pas à copier/coller dans Google translation le texte pour qu'il apparaisse dans la langue que vous désirez...) sur le blog d'un américain amoureux de ces contrées du sous-continent indien :

La croix               Bowen to bengladesh vignette

Toutes ces familles népalaises, pauvres pour la majorité d'entre elles et impactées par les séismes, ont un besoin criant d'aide (même si on ne les entend pas beaucoup !). Aidez les O.N.G qui oeuvrent pour eux à faire en sorte que leur vie ne soit rapidement plus un enfer quotidien, aidez-nous aussi à reconstruire le village de Bolde Phediche et ses écoles, ne restez pas inactifs devant cette incurie. Le mode de financement que nous avons adopté fait que l'argent va directement aux comités de villages et est utilisé à des actions ponctuelles décidées par ces comités locaux représentatifs des villageois. Nous saurons vous démontrer, avec force photos et compte-rendus d'avancement de chantier, que des actions locales peuvent quand même être menées sous la coordination de personnes responsables sur place qui s'investissent sur leur temps propre en condamnant l'inaction administrative et toute forme de bakchich.

Ils ont encore besoin de vous, ne les oubliez pas !

Adherer